MARS : LES DISTRIBUTEURS DE BROSSES À DENTS SONT REVENUS (STOCK LIMITÉ) CLIQUEZ ICI

Distributeur automatique : quel budget pour en acheter un ?

Publié par Puissance Web le

Les spécialistes de la finance préconisent de trouver une source de revenus passive si l’on souhaite vivre la liberté financière. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible, si l’on investit dans un distributeur automatique, d’avoir des revenus passifs et plus encore. Aussi, si vous souhaitez en acheter un, sans trop savoir par où commencer, voici l’essentiel à savoir sur le budget à prévoir pour acheter un distributeur automatique et aussi la rentabilité d'un distributeur automatique.

 

Pourquoi investir dans un distributeur automatique ?

Si de plus en plus de personnes investissent dans les distributeurs automatiques, c’est parce qu’il s’agit d’un secteur prometteur. En effet, ce genre d’investissement vous offrira une certaine forme de liberté et en plus, les possibilités sont nombreuses quant à ce que vous allez distribuer.

Aucune limite quant aux produits que vous distribuerez

Il existe aujourd’hui, des distributeurs pour tout : des produits d’hygiène, des aliments pour le snacking, des fruits et des légumes bio, de la charcuterie, toutes sortes de viandes, tous types de pains, des pizzas, des sandwiches, des sucreries, des boissons chaudes, des boissons fraîches et même des jouets. Vous l’aurez compris, vous pourrez réellement distribuer ce que vous voulez, le marché propose des distributeurs pour tout.

Main-d’œuvre minimale

Ce qui est intéressant avec les distributeurs automatiques, c’est le fait que vous n’ayez pas besoin de personnel pour qu’il fonctionne. Vous n’aurez qu’à faire en sorte que le distributeur soit toujours bien fourni de manière à ce que vos clients soient toujours servis. Outre la bonne gestion des stocks, vous devrez également gérer l’entretien de vos distributeurs automatiques et vous pouvez le faire seul ou avec l’aide d’un professionnel, selon l’option d’acquisition que vous choisirez.

Une source de revenus fiable et stable

Choisir d’investir dans les distributeurs automatiques, quels que soient les produits qu’il distribue c’est opter pour une source de revenus fiable et stable. Cependant, pour que cela devienne une réalité, il est important de placer les distributeurs stratégiquement. Ainsi, il est primordial de comprendre le fonctionnement de la rentabilité d’un distributeur automatique avant d’en acquérir un.

Une bonne stratégie pour fidéliser les clients

Lorsqu’on se lance dans le business des distributeurs automatiques, on a une chance réelle de fidéliser les clients, surtout si on place stratégiquement les distributeurs automatiques. D’ailleurs, la pérennité des revenus dépend en partie de l’emplacement des distributeurs. Dans tous les cas, si vous voulez expérimenter les stratégies de fidélisation de clients, investir dans un ou plusieurs distributeurs automatiques pourrait vous aider.

Des options d’acquisition intéressantes

Pour commencer à exploiter un distributeur automatique, en acheter un n’est pas obligatoire. En effet, vous pouvez louer les modèles que vous voulez ou opter pour la vente-location. Dans tous les cas, votre investissement sera rapidement amorti et vous pourrez acheter de nouveaux distributeurs automatiques sans passer par les prêts ou la vente-location.

En somme, investir dans un distributeur automatique est une excellente chose si vous prenez le temps d’apprendre à bien gérer vos appareils. Il faudra également penser à toutes les options pour bien gérer la maintenance du distributeur automatique et la manière dont vous gérerez votre stock.

 installation distributeur automatique

Comment fonctionne la gestion de distributeur automatique ?

Généralement il existe deux types de gestion lorsqu’il s’agit de distributeur automatique : l’autogestion et la gestion totale. Notez cependant qu’il est possible de louer, d’acheter ou de faire du leasing de distributeur automatique. Tout dépend de votre situation.

L’autogestion d’un distributeur automatique

L’autogestion d’un distributeur automatique implique que vous gériez vous-même vos affaires. Concrètement, vous achetez un distributeur automatique, vous en faites l’acquisition par leasing ou vous en louez un, vous fixez les prix de vos marchandises, vous vous occupez de l’approvisionnement et vous vous chargez de la maintenance, sauf si celle-ci est incluse dans le contrat de location. L’autogestion offre plus de liberté, mais cela représente également un certain nombre de responsabilités. Cependant, vous pourrez garder tous les bénéfices de vos ventes et payer le loyer de l’emplacement.

La gestion totale d’un distributeur automatique.

Se lancer dans le business de distributeur automatique en gestion totale ou en dépôt gratuit consiste à permettre à un prestataire d’installer son appareil chez vous en contrepartie d’un loyer. Dans ce cas de figure, vous n’aurez à vous occuper de rien et vous aurez tout de même un revenu mensuel, généré par la location de l’emplacement du distributeur automatique. En outre, vous pourrez discuter du prix des marchandises et de la location avec le prestataire, pour le reste, à savoir, la disposition des produits et le design de l’appareil, vous n’aurez pas votre mot à dire.

Comment choisir le type de gestion d’un distributeur automatique ?

Avant de choisir le type de gestion d’un distributeur automatique, vous devrez vérifier plusieurs points : l’importance de vos profits, vos dispositions pour gérer l’approvisionnement, vos dispositions pour la maintenance, le nombre de clients quotidiens que vous souhaitez atteindre et l’espace dont vous disposez dans votre local. Aussi, il est vivement recommandé de choisir :

  • L’autogestion si vous voulez avoir le contrôle des marchandises à vendre, de leur prix et de la fréquence de la maintenance. En autogestion, vous devrez fixer les prix comme bon vous semblera et vous devrez vous occuper des prix annexes. Dans ce cas, vous devrez prévoir un loyer pour l’emplacement de votre distributeur automatique.
  • La gestion totale ou le dépôt gratuit vous permettra d’avoir un revenu fixe tous les mois, sous forme de loyer. En effet, un prestataire louera une partie de votre magasin et il se chargera lui-même de la gestion de ses produits, de la maintenance du distributeur automatique et aussi de son design. Plus tard, vous pourrez acquérir votre propre distributeur automatique…

Si vous souhaitez vous lancer, tant dans l’autogestion que dans la gestion totale, n’hésitez pas à lire la FAQ pour en savoir plus et pour savoir exactement ce qui vous attend et tous les paramètres que vous devrez considérer.

Investir dans un distributeur automatique : quel budget prévoir ?

De nos jours, comme vous le savez déjà, il y a des distributeurs pour tout : boissons chaudes, boissons fraîches, snacks, fruits et légumes, produits cosmétiques, pains, pizza, souvenirs, jouets, charcuterie, produits pharmaceutiques, produits hygiéniques, sandwiches, plats cuisinés ou encore friandises ; le choix vous appartient.

Bien qu’il soit possible de louer un distributeur automatique, il est également possible d’en acheter un qui vous appartienne pleinement. Si vous souhaitez en acquérir un, vous devrez prévoir une somme comprise entre 500 et 40 000 euros. Le prix d’achat d’une telle machine dépendra de sa qualité, de ses options, de sa capacité et du système de paiement qu’elle propose.

Il faudra également prévoir les coûts de la maintenance et du dépannage en cas de panne, sauf si vous tenez à gérer tout cela vous-même. Autrement, vous devrez prévoir entre 100 et 300 euros par mois pour la maintenance. En cas de panne, il vous faudra mettre de côté 150 à 5000 euros et le prix à payer dépendra de l’ampleur des réparations à faire et aussi, du prix des pièces à acheter, en plus de la main-d’œuvre.

Distributeur automatique : quels sont les coûts annexes ?

Lorsqu’on décide de se lancer dans le business des distributeurs automatiques, il faudra également se préparer aux coûts annexes qui peuvent être très élevés s’ils sont mal gérés. Il s’agit :

  • du prix de location de l’appareil,
  • du coût mensuel de l’entretien,
  • du cout de l’approvisionnement et de la gestion des stocks,
  • de la connexion internet s’il s’agit d’un appareil connecté,
  • des travaux d’aménagement si vous installez l’appareil dans vos propres locaux,
  • des coûts du relooking de l’appareil,
  • du prix de location d’un terminal CB s’il s’agit d’un distributeur qui les accepte,
  • des taxes et des impôts.

Selon certaines études, les coûts annexes pourront très rapidement s’élever entre 500 et 900 euros. Aussi, il est essentiel de les considérer avant d’investir dans le business des distributeurs automatiques.

Comment rentabiliser ses distributeurs automatiques ?

Outre le fait de bien placer ses distributeurs automatiques, il est également possible de rentabiliser un tel appareil autrement. D’ailleurs, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne les autres options de rentabilisation, surtout si vous tablez sur un distributeur automatique moderne. En effet, vous pourrez être rémunéré si vous acceptez :

  • de diffuser des vidéos publicitaires,
  • de permettre les commandes vocales,
  • de relier votre distributeur à une application pour smartphone,
  • d’intégrer un GPS à votre distributeur automatique,
  • d’autoriser le paiement sans contact NFC,

Si vous prenez en compte ces propositions, il est possible que vous n’ayez pas à débourser un euro pour les frais d’entretien, la location du lieu où placer votre distributeur automatique et vous pourrez même mettre de côté pour le réparer en cas de panne.

De même, vous pourrez être rémunéré si vous acceptez de placer un modèle qui peut diffuser des publicités dans vos locaux, ce qui fera un revenu de plus, outre le loyer que vous recevrez déjà. Comme vous pouvez le constater, le distributeur automatique peut offrir des solutions avantageuses de bien des manières.

 

Quelle sécurité pour un distributeur automatique ?

Si vous prévoyez de placer votre distributeur automatique dans un lieu public très fréquenté, il est de votre devoir de le sécuriser pour assurer sa rentabilité sur le long terme. Pour ce faire, vous devrez placer l’appareil dans une cage de distributeur automatique bien spécifique.

Vous pouvez aussi opter pour des autocollants de sécurité qui ont été créés pour dissuader les voleurs d’agir et bien évidemment, si vous avez les moyens, vous pouvez placer une caméra de sécurité pour surveiller votre distributeur automatique. En cas d’incidents, vous saurez qui blâmer.

Le système de blindage peut aussi être une excellente manière de sécuriser un distributeur automatique, mais les distributeurs automatiques blindés sont assez chers. Enfin, vous pouvez aussi envisager d’installer une alarme de sécurité pour alerter les agents de sécurité à proximité en cas de vol ou d’actes de vandalisme.

Quelles interdictions et obligations pour le distributeur automatique ?

Pour protéger les consommateurs, l’État a mis en place quelques interdictions et si vous souhaitez éviter les soucis, vous devrez les retenir :

  • Vous ne distribuerez pas d’alcool,
  • Vous ne distribuerez pas de tabac,
  • Vous n’installerez pas votre appareil en milieu scolaire

Concernant les obligations, tant que vous les respectez, vous n’aurez aucun problème avec les autorités et il s’agit de :

  • La déclaration des distributions automatiques auprès des autorités,
  • Faire en sorte que le chemin pour accéder à l’appareil soit sans obstacles,
  • De permettre aux PMR d’accéder avec facilité à l’appareil,
  • De rendre visible le marquage CE,
  • De respecter les normes ISO,
  • De respecter les exigences de températures pour le stockage des aliments.

Si vous ne respectez pas ces interdictions et ces obligations, vous risquez de payer des amendes et de voir votre appareil être confisqué par les autorités.

Quels sont les métiers qui animent le monde des distributeurs automatiques ?

Le domaine des distributeurs automatiques est assez facile à comprendre puisqu’on n’y trouve que :

  • Le technicien de maintenance qui s’occupe de l’installation, de la maintenance et de la réparation,
  • Le responsable d’exploitation qui détermine les besoins des clients et par la suite, les meilleurs emplacements,
  • L’approvisionneur qui se charge de l’approvisionnement du distributeur automatique et qui négocie avec les fournisseurs,
  • Le commercial qui doit se charger du développement de l’activité et qui travaille en étroite collaboration avec le responsable d’exploitation.

Enfin, pour être en règle avec les autorités, il est préférable d’engager un agent administratif. La bonne nouvelle, c’est que vous pourrez gérer tout cela seul, si vous suivez une formation et si vous souscrivez un contrat de maintenance.

 

Vous connaissez désormais l’essentiel à retenir sur l’achat et la gestion des distributeurs automatiques. Cependant, si vous souhaitez approfondir le sujet et vous lancer sérieusement, il est vivement recommandé de se former avant d'acheter un distributeur et nous sommes justement là pour cela. Après cette formation, vous saurez exactement quels distributeurs acheter, quels produits distribuer et où placer vos appareils pour qu’ils vous rapportent un revenu passif stable, sur le moyen et le long terme.


Partager cet article



← Article précédent Article suivant →